Physique-Chimie | Créteil

Le portail académique pour l'enseignement de la Physique-Chimie
  Accueil > Se former > Usages du numérique > TNI > L’intensité du courant

L’intensité du courant

18 / 06 / 2014

Exemple d’activité utilisant le TNI pour aborder la notion de quantité de courant.

Nom de l’auteur/groupe : Emmanuel Durocher

Courrier électronique : emmanuel.durocher@ac-creteil.fr

Établissement scolaire/académie : Collège Françoise Giroud – 94300 Vincennes

Date de conception : Octobre 2013


Niveau : collège ; 4ème

Durée : 50 minutes

Configuration : classe entière ou groupe allégé

Partie du programme : Électricité

Type d’activité : Travaux pratiques, démarche d’investigation …


Objectif de la séance :

  • Découvrir la loi des nœuds (ou d’additivité des intensités) dans un circuit en dérivation lors d’une démarche expérimentale.
  • Visualiser les différentes parties d’un circuit en dérivation (nœuds et branches) à partir d’une photo.
  • Réaliser photos ou vidéos des montages
  • Après une mise en commun des résultats, être capable de rédiger une nouvelle loi.

Compétences exigibles :

  • Sciences Physiques :
    • Réaliser un montage à partir d’un schéma
    • Pratiquer une démarche expérimentale..
  • Éléments du socle commun de connaissance et de compétences :
    • Participer à la conception d’un protocole et le mettre en œuvre en utilisant les outils appropriés
    • Réaliser, manipuler, mesurer, calculer, appliquer des consignes.
    • Raisonner, argumenter, pratiquer une démarche expérimentale.

Matériel et/ou logiciel nécessaire(s) :

APN (photo, vidéo) ou tablette, TNI, vidéoprojecteur.

Commentaires :

Les élèves de 4ème s’en sortent généralement bien pour brancher des ampèremètres dans un circuit en série mais éprouvent des difficultés quand celui-ci comporte des dérivations. L’utilisation du tableau numérique interactif leur permet de mieux situer les différentes parties du circuit en dérivation (nœuds, branches…) et ainsi de visualiser les endroits où ils doivent rajouter leurs appareils de mesure. La réalisation de photos ou vidéos demande aux élèves davantage d’implication et leur permet de devenir acteur de cette démarche expérimentale.

Pré-requis :

  • Connaissance du circuit en dérivation (nœuds, branches)
  • Mesurer une intensité dans un circuit
  • Les lois de l’intensité et de la tension dans un circuit en série (ce dernier n’est pas indispensable mais utile pour aller plus rapidement à la fin de l’activité)

Descriptif de la séance :

  • Phase 1 : Présentation du problème et réalisation du montage
    • Présentation du problème (on souhaite réaliser le circuit d’une maison de poupée) et rappel sur les installations domestiques et le circuit en dérivation - 3 minutes.
    • Les élèves notent sur papier leur schéma tout en rappelant les différentes parties du circuit et en dressant la liste du matériel - 3 minutes
    • Distribution du matériel aux élèves - 3 minutes
    • Les élèves manipulent par groupe de 2 ou 3 et réalisent le circuit en dérivation - 3 minutes
  • Phase 2 : Visualisation des parties du circuit - 10 minutes – Voir vidéos en annexe
    • Sur le TNI, un élève vient situer les nœuds et les branches sur le schéma et la photo, ce qui permet de les situer sur leur montage.
    • Ensuite d’autres élèves viennent rajouter les ampèremètres sur le schéma et ensuite essayer de les situer sur le montage
JPEG - 34.4 ko
JPEG - 40.8 ko
JPEG - 49.5 ko
  • Phase 3 : Mesures avec l’ampèremètre - 15 minutes
    • Les élèves font les mesures avec l’ampèremètre, certains réalisent photos ou vidéos avec l’APN
    • Le professeur récupère les photos et vidéos et les montre au tableau, ce qui permet un échange sur les erreurs faites ou pas.
JPEG - 61.6 ko
JPEG - 49.7 ko
JPEG - 52 ko
  • Phase 4 : Mutualisation des résultats et rédaction d’une loi - 10 minutes
    • Chaque groupe note ses résultats au tableau (certains groupes avaient des lampes identiques et d’autres pas), la classe peut ainsi voir que le courant ne se divise pas forcément en deux. Retour sur les hypothèses de départ.
    • Chaque élève rédige au brouillon une loi (en s’appuyant sur les précédentes) et mise en commun.

Mode d’évaluation : On peut envisager une évaluation formative avec les compétences du socle commun citées plus haut.