Portail académique de Physique-Chimie

Les cordées de la réussite

18 / 09 / 2013

Lancées le 18 novembre 2008 par la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche et la secrétaire d’état chargée de la politique de la ville, les « cordées de la réussite » s’adressent en priorité aux jeunes qui, en raison de leur origine sociale et/ou territoriale, brident leur ambition scolaire et ne disposent pas de toutes les « clés » pour s’engager avec succès dans une formation longue. Ce dispositif est un levier très important de la dynamique « espoir banlieue » et du « plan pour la réussite en licence ».

Plus de renseignements concernant les cordées de la réussite sur le site académique de Créteil.

Les « cordées de la réussite » correspondent à la mise en réseau, selon un principe de solidarité, d’établissements d’enseignement supérieur (grandes écoles, écoles d’ingénieurs, universités, lycées avec CPGE ou STS) avec des lycées et des collèges dits « sources » qui accueillent une proportion importante de jeunes issus de milieux modestes y compris ceux qui vivent en milieu rural ou des territoires de la politique de la ville. Elles contribuent à la mise en œuvre, sur un projet partagé, d’actions de différentes natures, visant à accroître les opportunités pour ces jeunes, d’effectuer avec succès un parcours de formation plus ambitieux qu’ils ne l’envisageaient initialement.

Les cordées proposent principalement :

  • un tutorat assuré par des étudiants,
  • des actions culturelles (au sens large)

Les Universités de Créteil sont tête de cordée de 10 cordées cristolliennes (sur un total de 29). Cela engage environ la moitié des lycées de l’académie.

Il est important d’avoir au niveau de chaque établissement source une politique qui encourage le développement de la cordée et son rayonnement sur la communauté éducative pour motiver l’ensemble des élèves à des objectifs de poursuites d’études longues et réussies.